Armand Simon – Surréalisme – Dessin Érotique Encre de chine (3) – Terminus Zéro – 1978 – VENDU

Dessin érotique a’ l encre de chine – Surréalisme d’Armand Simon, intitulée ” Terminus Zéro”. Ce dessin a l’encre de chine surréaliste date  de 1978.
Dimensions:  29 x 10 cm. – Avec cadre 40 x 50 cm
Concernant l’État: excellent – encadrée sous passe-partout.

Prix : Vendu

Catégorie : Étiquettes : ,

Description

Œuvre a vendre:
Dessin érotique a’ l encre de chine – Surréalisme d’Armand Simon, intitulée ” Terminus Zéro”. Ce dessin a l’encre de chine surréaliste date  de 1978.
Dimensions:  29 x 10 cm. – Avec cadre 40 x 50 cm
Concernant l’État: excellent – encadrée sous passe-partout.

Artiste: ( from wikipedia)
Armand Simon –
né le 3 mars 1906 à Pâturages et mort le 15 juin 1981 à Frameries est un dessinateur surréaliste du Hainaut
Biographie
Il étudie les sciences à l’athénée de Mons où il rencontre le poète Achille Chavée et l’écrivain montois Fernand Demoustier (alias Fernand Dumont). Avec eux, il entreprend des études à l’ULB, qu’il abandonne assez vite. En 1930, Chavée et Dumont l’initient au surréalisme1. Armand Simon réalise ses premiers dessins d’inspiration surréaliste en 1933.

En 1940, Armand Simon collabore à L’invention collective, revue fondée à Bruxelles par René Magritte et Raoul Ubac. Armand Simon divorce en 1948. Il arrête alors toute autre activité pour se consacrer uniquement et totalement à son art. Apolitique, marginal, le solitaire Armand Simon a vécu hors du monde à Pâturages, son village du cœur du Borinage, très éloigné des capitales culturelles. Malgré les sollicitations, il participe peu à ses expositions, préférant rester chez lui2. Le Solitaire de Pâturages meurt à la clinique de Frameries3 le 15 juin 1981.

  1. Ses dessins   (encre de chine) pour Les Chants de Maldoror

De 1939 à 1944, Armand Simon illustre de quarante dessins Les Chants de Maldoror du comte de Lautréamont, œuvre que le dessinateur avait découverte chez un bouquiniste en 19234.

Ses groupes surréalistes

 

  • Armand Simon intègre le groupe Rupture en 1936.
  • En 1939, il fonde le « Groupe surréaliste en Hainaut » avec ses amis Achille Chavée, Fernand Dumont, Marcel Lefrancq et Louis Van de Spiegele.
  • En 1947, il fonde avec Marcel Lefrancq le groupe Haute Nuit à Mons.
  • Livre
  • Le Maître du Hasard de Michel Stavaux, illustré par Armand Simon, éditions André De Rache, Bruxelles, 1975.

Mots Clefs: dessin encre de chine surréalisme érotique